“Une épine russe dans le pied géorgien”

Liberation
Estelle Pattée
29.08.2016

Pour Kornely Kakachia, directeur de l’Institut géorgien d’études politiques cet échec s’explique par la divergence des «intérêts nationaux géorgiens et russes, en particulier sur les questions de sécurité régionale, comme le processus d’adhésion à l’Otan».

Read more 

Related Posts